Jeudi, 13 - Décembre - 2018 09:58 h.

El Tiempo

Le tourisme en Catalogne perd les touristes et les nuitées

Des hôteliers catalans ont enregistré une moindre quantité de touristes et de nuitées dans les hôtels au cours des derniers mois de mars et avril, en indiquant une baisse de 2,9 % en nombre de voyageurs et de 5 % dans les séjours, selon les statistiques de l'INE, l'Institut national de statistique.

Des hôteliers catalans ont enregistré une moindre quantité de touristes et de nuitées dans les hôtels au cours des derniers mois de mars et avril, en indiquant une baisse de 2,9 % en nombre de voyageurs et de 5 % dans les séjours, selon les statistiques de l'INE, l'Institut national de statistique.

Ainsi, cette période de mars à avril permet des comparaisons pour élargir le spectre et de compenser l'effet de la Semaine sainte, étant donné que l'année dernière est tombé en avril et cette année en mars.

Un certain nombre de facteurs, tels que l'incertitude politique ou l'impact des attaques terroristes islamiques de Barcelone et Cambrils ont entravé la reprise du secteur touristique, en particulier concerné par le référendum sécessionniste illégale du passé 1 octobre.

Toutefois, en dépit des prix réduits avec un tarif moyen le plus faible dans la Semaine Sainte de cette année, de 89,01 euros par chambre, en comparaison avec les 90,93 euros de 2017, le nombre de visiteurs a baissé et les chutes ont été plus importantes entre les voyageurs venus du reste de l'Espagne.

Compte tenu des données des voyageurs, 3.063.486 personnes étaient descendus dans les hôtels catalanes, ce qui représente jusqu'à 90.738 moins touristes que l'année précédente.

Le nombre de touristes nationaux a été réduit de 52.868 personnes, avec une baisse de 4,2 %.

Parmi les étrangers, la chute est d'environ 2 %, en baisse à 1,85 millions de personnes, ce qui signifie que quelque 38.000 voyageurs qui ne sont passées par les hôtels.

En ce qui concerne les nuitées dans des hôtels, ont été enregistrés 7,6 millions de séjours dans ces deux mois. Cette somme représente une baisse de 5 % par rapport aux chiffres de l'année écoulée, environ 400,000 séjours de moins.