Mercredi, 13 - Décembre - 2017 14:14 h.

El Tiempo

23 ET 24 NOVEMBRE

Rencontre historique entre les entrepreneurs de Ceuta et le Maroc

La Conférence se tiendra les 23 et 24 novembre à Ceuta, avec l’intention d’officialiser des rencontres entre les participants. Cette initiative peut aider à relancer l’économie des deux côtés.

Ministre du tourisme, Emilio Carreira et le Président de la chambre de Commerce, Karim Bulaix (C.A.)
Ministre du tourisme, Emilio Carreira et le Président de la chambre de Commerce, Karim Bulaix (C.A.)

Le gouvernement continue de chercher des formules qui permettent le développement du tourisme de la ville et, par conséquent, la reprise économique de la même chose.

Une des lignes du jeu de travail a été la collaboration avec les initiatives d’affaires. A cette occasion, le ministère du tourisme a fait une demande officielle avec l’intention d’avoir une rencontre bilatérale entre hommes d’affaires de Ceuta et le Maroc, « en tenant compte du fait que les questions politiques empêchent souvent Chamber of Commerce le développement économique », a souligné le conseiller Emilio Carreira.

« J’ai encouragé les chefs d’entreprise pour lancer la recherche de compagnons de voyage, non seulement en Ceuta, sinon aussi de l’autre côté de la frontière, afin qu’il y a une interdépendance qui serait bénéfique pour les deux parties », a déclaré la course.

Il a été fait, la chambre de Commerce de Ceuta a été en contact avec la chambre de Commerce de la maison blanche et a vu le jour la « Ceuta, ville européenne en Afrique » projet, qui se tiendra dans la ville les 23 et 24 novembre.

L’initiative se compose de quelques conférences prévues officialisera les accords entre les participants. Pour le moment, ont confirmé leur présence, 30 entreprises du Maroc, relatifs aux secteurs du tourisme, la construction et de services et autres 30 magasins.

L’objectif de cette réunion est de « promouvoir l’internationalisation des entreprises de Ceuta, montrer les avantages de la ville aux entreprises marocaines et de promouvoir les relations commerciales entre les parties », a expliqué le Président de la Chambre des Commerce, Karim Bulaix.

Le ministre du tourisme a voulu préciser que « c’est une réunion d’affaires, pas une réunion entre les pays. Ce sont des gens ayant des intérêts communs où il n’y a pas de frontières. Lorsqu’il y a des intérêts commerciaux communs gouvernements arrêter colmatage».