Jeudi, 24 - Peut - 2018 08:11 h.

El Tiempo

Né la première association européenne pour défendre les droits des passagers

reclamador.C'est la compagnie online de réclamations créée en 2012 par Paul Rabanal, a encouragé la création de l'Association européenne des droits des passagers aériens APRA, Association of Passenger Rights Advocates, pour soutenir la défense des consommateurs dans ce domaine.

reclamador.C'est la compagnie online de réclamations créée en 2012 par Paul Rabanal, a encouragé la création de l'Association européenne des droits des passagers aériens APRA, Association of Passenger Rights Advocates, pour soutenir la défense des consommateurs dans ce domaine.

Comme a pu le constater reclamador.fr qui offre son service juridique de réclamations aux compagnies aériennes en Espagne depuis cinq ans, la plupart des utilisateurs ne connaissent pas leurs droits en tant que passagers d'avion. Et les compagnies aériennes, pour sa part, ne sont pas chargés de l'informer, quand plus de 900 millions de voyageurs qui se déplacent en avion dans l'Union européenne l'année sont protégés contre les retards et annulations dans ses vols par le règlement européen 261/2004.

À cet égard, APRA travaillera de renforcer le cadre réglementaire et pour promouvoir leur connaissance avec le soutien des institutions européennes de la main.

Seulement en Espagne il y a un million et demi de passagers par an touchés par incidences (retards, annulation et overbooking), et environ 2,5 millions de problèmes avec bagages (dommages, des retards ou des pertes), et moins de 5 % des Espagnols connaît la loi qui défend ses droits.

 

Autres membres : AirHelp, FlightRight et euclaim

l'objectif de Apra est de défendre les droits des passagers d'avion au niveau européen. reclamador.Il est fait partie de cette association avec des entreprises d'autres pays comme AirHelp, FlightRight et euclaim. Le 31 janvier 2018, a procédé à la présentation d'Apra dans un acte au Parlement européen à Bruxelles où ont participé plusieurs hommes politiques européens sans se rendre aucun français, en dépit d'être invités.

L'événement a eu comme hôte de Georges Bach, membre du Parlement européen, qui est à la charge de la réglementation des droits des passagers dans cette institution. Dans son discours, Bach également a félicité les membres de Apra pour mettre en place cette association et parvenir à une voix forte pour défendre les utilisateurs d'avion.

Pour sa part, lors de son discours d'ouverture de l'acte, Elisabeth Kotthaus, Head of Unit of Social Affairs, Passengers Rights & Equal OPP de la Commission européenne, a indiqué a dit sa satisfaction de voir comment, aujourd'hui, les passagers seraient nombreuses 'mé options' pour se défendre et a félicité APRA par son établissement.

 

APRA, voix forte et unie

le président de Apra, Christian Nielsen, a expliqué aux participants que les membres de cette alliance jusqu'à présent ont permis à plus de 20 millions de passagers à faire respecter leurs droits face à des compagnies aériennes et ont éduqué à de nombreux voyageurs sur pourquoi et comment saisir des incidents sur ses vols.

Nielsen a indiqué que 'nous sommes fiers d'avoir constitué la première voix européenne réellement unie pour la défense des passagers aériens et nous espérons travailler en étroite collaboration avec les institutions européennes et les compagnies aériennes pour renforcer encore le cadre réglementaire'.

 

Indemnisation entre 250 et 600 euros

auprès des incidences qui se répètent dans les aéroports de manière continue, et devant l'impuissance des utilisateurs, reclamador.fr rappelle que, selon le règlement 261, peuvent demander entre 250 et 600 euros à titre de compensation, selon la distance du vol, dans le cas de retards supérieurs à 3 heures, annulations et refus d'embarquement. Dans le cas de constatations avec les valises, la compensation économique peut s'élever jusqu'à 1400 euros.

L'entreprise online souligne qu'il a jusqu'à cinq ans pour réclamer dans le premier cas, et jusqu'à deux ans dans le deuxième, ce qui encourage les consommateurs à faire valoir leurs droits face aux compagnies aériennes.

En termes de Pablo Rabanal, CEO et fondateur de reclamador.es et membre du Conseil de Apra: 'APRA naît avec la vocation d'assurer la transparence et la rigueur des droits des passagers européens, et en particulier de respecter le règlement 261 et la jurisprudence. Ces droits sont bafoués dans plus de 90 % des cas et même ainsi il y a des tentatives constantes des compagnies aériennes de modifier la législation. Notre mission est de donner de la visibilité à cette problématique et de garantir la protection de tous les voyageurs'.