Mercredi, 25 - Avril - 2018 00:20 h.

El Tiempo

Eau 1 euro

Aena impose l'offre d'eau bon marché comme condition dans les nouvelles concessions à des magasins et distributeurs automatiques. 

Aena a pris note de l'une des plaintes les plus récurrents de ses passagers: le prix abusif de l'eau. Le gestionnaire de l'aéroport va obliger toutes les magasins de commodité et de distributeurs automatiques qui sont hébergés dans des locaux commerciaux de tous les aéroports espagnols à disposer de bouteilles d'eau petites au prix maximal d'un euro, ont informé le pays sur des sources de la société aéroportuaire.

Cette exigence a été incorporé dans les bases de nouveaux appels d'offres pour l'attribution des espaces commerciaux, et il est obligatoire pour les magasins de commodité, où on peut se procurer d'autres articles que la presse ou de souvenirs, qui doivent disposer dans ses étagères et réfrigérateurs de bouteilles de 33 centilitres à un euro. En outre, les concours de distributeurs automatiques de produits alimentaires et boissons s'impose la même condition, mais dans ce cas les bouteilles doivent être d'un demi-litre (50 cl), qui coûteront également un euro.

Actuellement, les contrats qui est déjà en vigueur cette condition couvrent 19 locales dans sept aéroports (Madrid-Barajas, Palma de Mallorca, Bilbao, Tenerife Sur, Santiago, Vigo et Girona-Costa Brava). Et sont en adjudication 16 autres locaux dans les aéroports de Madrid-Barajas, Alicante-Elche, Valencia, Barcelona-El Prat et Malaga-Costa del Sol.

En outre, disposent déjà de bouteilles de 50 cl à un euro 134 machines automatiques de six aéroports (Tenerife sud, Gran Canaria, Fuerteventura, León, Vitoria et de Salamanca). Et dans les nouveaux concours de machines pour le reste des aéroports est incorporé l'obligation qu'au moins 50 % de l'offre d'eau dans chaque machine doit le format de bouteilles de 50 centilitres à 1 euro, selon les mêmes sources.

Les magasins doivent avoir des bouteilles de 33Cl et les machines de 50cl, toutes à un euro

 

Recommandation internationale

Le Conseil international des aéroports (ACI, dans son sigle anglais), l'Association des aéroports au niveau mondial à laquelle appartient Aena, a émis une recommandation en juin 2015 pour que les gestionnaires à s'assurer qu'il existe une offre suffisante dans les aérodromes de bouteilles d'eau à un prix maximal d'un euro.

Il a également participé à l'affaire le Défenseur du peuple, qui a ouvert une enquête à ras de recevoir de nombreuses plaintes relatives aux excessives des prix de certains produits de base, en particulier l'eau, dans les aéroports espagnols. C'est précisément la mémoire de l'agence de l'année dernière reprend l'engagement Aena de mettre un prix maximal par bouteille de 1,60 euros. Mais le gestionnaire de l'aéroport a été au-delà de cette promesse au Défenseur du peuple, et a adopté la recommandation de l'ACI, en diminuant le prix à un euro.

Anea a également répondu à la demande des utilisateurs de que plus de sources d'eau gratuite dans les aéroports, et envisage de mettre en place plus. À l'heure actuelle, 193 machines de l'eau dans son réseau d'aéroports, dont 41 sont dans les zones communes et les 152 restants dans la zone d'embarquement des passagers qui disposent de billet.